9 bienfaits du curcuma, l’épice star en Inde

On dit du curcuma que c’est un super aliment, mais les Indiens n’ont pas attendu son sacre de “superfood” pour l’incorporer à leur cuisine.

C’est en effet l’une des épices les plus populaires en Inde et ce depuis des centaines d’années.

Mais au delà de son goût incroyable, comment le curcuma est il passé de simple épice à un superaliment miracle pour réduire l’inflammation dans le corps ?

Qu’est-ce que le curcuma ?

L’histoire du curcuma remonte à des milliers d’années pour ce qui est de la cuisine asiatique et moyen-orientale, où il était utilisé comme épice et arôme.

Il a cette saveur épicée et terreuse, souvent associée au gingembre ou au cumin, et c’est l’épice principale d’un mélange de curry.

Le curcuma est d’un jaune orangé naturellement brillant, et peut tacher la peau ou les surfaces lorsqu’on l’utilise.

Il est parfois utilisé également comme colorant pour donner à la moutarde une couleur jaune vif, car à elle seule, la moutarde est de couleur brune terne.

Utilisations médicinales du curcuma

Le curcuma est beaucoup plus qu’un assaisonnement de base, et a été utilisé dans la médecine ayurvédique depuis des milliers d’années, notamment comme remède contre les intoxications alimentaires, les maladies, la fièvre, la graisse corporelle excessive, et même les parasites.

L’ingrédient actif du curcuma, la curcumine, est ce qui lui confère toutes ses propriétés anti-inflammatoires et ce qui le rend intéressant pour nous aujourd’hui.

La curcumine a fait l’objet de nombreuses recherches… près de 12 000 résultats s’offriront à vous si vous consultez PubMed, une des plus grosse base de données de recherche.

Quels sont les 9 grands bienfaits du curcuma ?

1. Agit comme un antioxydant

Une grande partie de la dégradation de l’organisme se produit en réponse au stress oxydatif, ou lorsque les radicaux libres submergent les lignes de défense antioxydantes naturelles de l’organisme.

Vous pouvez pour vous aider imaginer l’oxydation comme quelque chose qui rouille : et vous ne voulez pas que cela se produise dans votre corps !

Vous avez besoin d’antioxydants pour éliminer naturellement les radicaux libres qui causent cette “rouille”. Le curcuma est une source d’activité antioxydante grâce à son ingrédient actif, la curcumine, qui peut “capter” les radicaux libres et les neutraliser.

2. Soutient la santé cardiovasculaire

Les maladies cardiaques causent plus de 150 000 décès par an rien qu’en France (environ 400 cas par jour) et sont également la première cause de décès au monde, tant chez les hommes que chez les femmes.

Le curcuma semble émerger comme un bon support nutritif pour un cœur fort et en bonne santé.

Un composé dans la curcumine peut aider à maintenir la paroi des vaisseaux sanguins, ce qui permet de s’assurer qu’ils continuent à fonctionner comme ils le devraient, ainsi que de prévenir les dommages oxydatifs qui peuvent entraîner l’inflammation des artères.

Bonus : le curcuma aide également à prévenir la dégradation oxydative qui peut également entraîner des attaques cérébrales. En recherche, le curcuma s’est révélé aussi efficace, sinon plus, que les médicaments conçus pour réduire les effets des maladies cardiovasculaires.

3. Agit comme un stimulant naturel de l’humeur

La santé mentale peut sembler extrêmement compliquée, mais une grande partie de l’anxiété et de la dépression sont ancrées dans des conditions physiques liées à l’inflammation.

La curcumine peut aider à stimuler l’humeur et peut augmenter les neurotransmetteurs “du bonheur” dans le cerveau (dopamine et sérotonine).

En tant que tel, il peut aider à soulager les effets de la dépression et de l’anxiété, agissant comme un antidépresseur naturel. Dans certains cas, il peut être beaucoup plus efficace que les médicaments sur ordonnance, car il fonctionne avec les mêmes mécanismes, mais avec moins d’effets secondaires.

Attention, si vous êtes en dépression, n’allez pas pour autant jeter vos médicaments pour une boîte de compléments alimentaires de curcumine, le problème est bien plus complexe que cela et demande bien plus d’études sur le sujet.

Le curcuma peut également aider à soutenir le cerveau en stimulant les protéines qui favorisent la création de nouveaux neurones, ce qui mène à une meilleure rétention de l’apprentissage.

Une étude a même conclut que le curcuma-longa pourrait aider à limiter la perte de mémoire et la fonction cognitive, en plus de protéger les neurones des patients atteints d’Alzheimer.

4. Réduit l’inflammation de l’organisme

L’inflammation est censée être un processus de guérison à l’intérieur du corps, mais dans la société moderne, les processus inflammatoires peuvent devenir chroniques en raison de notre mode de vie constamment stressant.

L’inflammation chronique peut entraîner des lésions tissulaires, une douleur généralisée et même des maladies.

Le curcuma possède une action anti-inflammatoire puissante dans le corps et peut même aider à soulager les signes physiques d’inflammation : rougeur, enflure, sensibilité et douleur.

Ceci est possible parce que les composants actifs du curcuma (notamment les curcuminoïdes) peuvent aider à réguler à la baisse les enzymes et les protéines qui sont à l’origine de la réponse inflammatoire.

5. Protège du déclin cognitif

boisson curcuma

On lit souvent que les cultures qui mangent plus de curcuma régulièrement semblent présenter moins de cas de maladies et de troubles liés au cerveau et à l’inflammation (attention toutefois aux chiffres qui peuvent être biaisés, cette information est à prendre avec des pincettes, rien ne montre que la consommation de curcuma à elle seule justifie les chiffres).

La curcumine peut traverser la barrière hémato-encéphalique, pouvant ainsi aider à calmer l’inflammation qui se produit dans le cerveau en raison du stress, de l’excès de glucose et d’autres facteurs déclencheurs.

Le cerveau est loin d’être statique et peut en fait construire de nouveaux neurones et se régénérer lorsqu’on lui donne les bons nutriments.

Le curcuma est donc particulièrement protecteur contre la maladie d’Alzheimer et la démence, deux maladies liées à l’âge qui augmentent rapidement.

Tout comme il protège contre la maladie d’Alzheimer et d’autres maladies du cerveau, le curcuma semble également pouvoir aider à ralentir les effets du vieillissement sur l’ensemble du corps. L’âge est souvent lié à la dégénérescence de divers aspects : cerveau, vue, cellules, digestion, et plus encore.

On pense que l’oxydation est responsable de ces symptômes du vieillissement, et puisque le curcuma est un antioxydant pour tout le corps qui peut être pris régulièrement, il pourrait bien combattre ce processus.

6. Stimule le système immunitaire

Le curcuma peut également aider à moduler le système immunitaire.

Cela signifie que si vous êtes aux prises avec une immunité en berne et que vous tombez souvent malade, cela peut stimuler la capacité du système immunitaire à fonctionner et peut entraîner moins de maladies et une meilleure endurance.

Il peut également aider un système immunitaire trop actif, comme dans le cas d’une maladie auto-immune, et peut diminuer les dommages internes causés par un système immunitaire qui s’attaque à son propre corps.

Le curcuma peut améliorer la réponse des anticorps, c’est pourquoi il a un effet d’équilibrage global sur l’immunité.

Enfin, le curcuma est également antimicrobien et peut aider à combattre les infections bactériennes.

7. Aide à combattre la douleur articulaire

Bien que l’inflammation puisse favoriser la guérison, lorsqu’elle devient constante, elle peut entraîner des douleurs chroniques et de l’arthrite.

La curcumine a beaucoup été étudiée pour savoir si son effet aide à soulager la douleur arthritique et à calmer la douleur inflammatoire globale.

Les résultats semblent mitigés et créent débat dans la communauté. La principale chose pointée du doigt est la faible biodisponibilité orale de la curcumine :ce qui signifie que vous absorbez peu de ce que vous avalez.

À moins que vous ne preniez de la curcumine spécifiquement pour apaiser votre côlon ou améliorer votre digestion, vous devez la rendre davantage biodisponible, par exemple en l’associant à la pipérine (un composant du poivre noir). Beaucoup de laboratoires s’essaient à créer des formules à base de curcumine et de pipérine à haute biodisponibilité.

On le recommande toutefois souvent aux personnes qui ont très mal aux articulations ou pour les athlètes qui surutilisent de façon chronique certaines zones (comme les coureurs avec leurs genoux).

La curcumine peut même aider à soulager la douleur dans la polyarthrite rhumatoïde, une maladie à composante auto-immune.

8. Pourrait protéger contre le cancer

Le conditionnel est plus que jamais de rigueur ici : mais des données préliminaires indiquent que la curcumine pourrait ralentir la progression de certaines formes de cancer, en atténuant notamment le déclin cognitif lié à l’âge et en favorisant la bonne santé cardiovasculaire.

La curcumine pourrait lutter contre les cellules cancéreuses de plusieurs façons, c’est pourquoi elle est si bénéfique et protectrice.

Elle perturberait le processus du cancer et pourrait même empêcher la formation de cellules cancéreuses. La curcumine pourrait également aider à débarrasser l’organisme des substances cancérigènes, contribuant ainsi à prévenir les développements problématiques à long terme.

9. Pourrait favoriser la perte de poids

Le curcuma peut stimuler le métabolisme de l’organisme naturellement sans entraîner d’effets secondaires sur-hypendants comme d’autres suppléments stimulant le métabolisme.

Le curcuma peut également réduire les symptômes d’inflammation induits par le poids, mettant le corps dans un meilleur état pour libérer du poids.

Le curcuma peut enfin aider à diminuer le nombre de cellules graisseuses malsaines dans le foie, le pancréas et les muscles.

Comment prendre du curcuma ?

prendre du curcuma

Le curcuma se présente à la fois sous forme de poudre (alimentaire) et sous forme de complément.

Les deux peuvent être bénéfiques pour la santé, mais il est essentiel de comprendre que pour que le corps utilise l’ingrédient actif du curcuma, le poivre noir doit être présent pour être absorbé.

Les suppléments doivent contenir ces éléments et l’apport alimentaire doit être associé à un peu de poivre noir biologique.

Pour l’utiliser dans votre alimentation autre que dans les caris (plat typique en Inde), vous pouvez faire des “lattes au lait doré” (golden turmeric latte) en faisant mousser du lait de coco, en ajoutant une cuillère à café de curcuma, d’huile de noix de coco et un peu de vanille. C’est délicieux !

Vous pouvez également ajouter une pincée ou plus de curcuma lorsque vous cuisinez à peu près n’importe quoi, y compris les soupes, les ragoûts, les œufs, le granola, le riz, les légumes, les smoothies, et plus encore.

Le curcuma peut également être utilisé en application topique pour ses effets anti-inflammatoires sur la peau :

  • Il peut être mélangé avec de l’huile de noix de coco et enduit sur l’acné ou les boutons pour aider à réduire l’inflammation.
  • Le même mélange peut être appliqué sur les coupures pour accélérer le temps de cicatrisation.
  • Il peut être utilisé comme masque facial pour réduire l’apparence des rides et des signes du vieillissement.
  • Il peut être associé à de l’huile de coco et du bicarbonate de soude et utilisé comme agent de blanchiment des dents.