Connaissez-vous le massage ayurvédique ?

Tout droit venu d’Inde, le massage ayurvédique tire ses fondements de l’Ayurveda, médecine traditionnelle indienne. Nombreux sont les occidentaux qui raffolent des bienfaits qu’il procure.

Palpations, pressions, percussions, étirements… c’est tout le corps qui se détend, l’esprit qui se ressource et les points d’énergie qui sont rééquilibrés…

L’Ayurveda est un concept thérapeutique millénaire qui donne une place prépondérante à la dimension corporelle et spirituelle de l’être humain et donc, au massage.

Son originalité réside dans le fait d’activer les fonctions du corps afin d’intensifier l’énergie, appelée aussi force de vie ou Prana.

L’Ayurveda, cette « science de la terre »

Cette connaissance millénaire indienne est sans doute la plus ancienne au monde et reconnue comme « médecine traditionnelle » par l’OMS.

D’ailleurs, 67 % de la population rurale en Inde utilise l’ayurveda et les plantes médicinales pour des soins de santé.

En France, les médecines traditionnelles, dites aussi parallèles, sont utilisées par 49 % des individus au moins une fois au cours de leur vie (source : rapport de la 56ème assemblée mondiale de la santé de l’OMS).

L’ayurveda repose sur le concept holistique, où l’approche « corps-esprit » de l’être humain forme un tout indissociable. Cet art de vivre à part entière permet d’allier la pratique à la théorie, notamment à l’aide du massage.

Cinq éléments constituent l’univers : le feu, la terre, l’espace, l’air, l’eau. Ce sont ces mêmes éléments que l’on retrouverait partout, selon cette théorie, y compris chez l’être humain.

C’est en s’inspirant de cette philosophie de vie, qu’est apparue la médecine traditionnelle indienne, autrement dit ayurvédique. Son postulat se base aussi sur la théorie des doshas (énergies) : chaque personne en possède trois dès sa naissance, qui correspondent à la physiologie, l’intelligence et la régulation du corporelle.

La proportion des doshas (kapha, Vata, Pitta) varient selon les individus, leur constitution et leur hygiène de vie. L’idéal est bien sûr de voir ses 3 doshas équilibrés. Lorsque les 3 sont mal répartis qu’une maladie pourrait apparaître…

Quoi de mieux pour nous européens pour rééquilibrer nos doshas ? Le massage…

Les principes de base du massage ayurvédique

Depuis toujours en Inde, les athlètes autant que les adeptes d’art martiaux ont appris à inclure dans leur préparation les massages à base d’huiles, d’herbes ou d’argile, certains étant plus vigoureux que d’autres.

Le massage ayurvédique est devenu au fil des siècles, une véritable tradition, transmise de génération en génération.

Les mouvements exécutés ont pour objectif d’activer les fonctions corporelles et de stimuler certains points d’énergie pour équilibrer au mieux le prana.

Il ne s’agit pas ici de masser de manière superficielle mais en profondeur, avec un maximum de concentration afin d’obtenir le relâchement complet de la personne massée.

Les manipulations sont réalisées dans un ordre précis et suivant un certain rythme. Il s’agit donc de pressions articulaires, de percussions, de pétrissages, des mobilisations et étirements, des vagues, le tout effectué avec de l’huile hydratante, relaxante, avec un effet chauffant.

Elles sont composées de sésame ou de ricin. Le plus important, c’est le savoir-faire du masseur et le « dialogue corporel » qui s’établit entre le masseur et la personne massée.

Massage ayurvédique et multiples bienfaits

Le massage ayurvédique est en Inde un geste naturel, pratiqué quotidiennement dans les familles (enfants, bébés, femmes enceintes, personnes souffrantes), autant que le fait de dormir et de se nourrir.

En Occident, il fait office de formidable moyen de détente, de bien-être mais aussi de communication, par le biais du toucher et de la peau.

Ce massage est réputé pour ses vertus préventives et thérapeutiques. Hormis cela, son but premier est de créer une union parfaite corps-esprit-univers.

Ses bienfaits seraient donc de :

  • Décontracter les muscles
  • Dénouer les tensions nerveuses
  • Renforcer le système immunitaire et stimuler la production d’endorphines
  • Favoriser une meilleure circulation sanguine et lymphatique
  • Détoxifier l’organisme
  • Faciliter les échanges énergétiques
  • Atténuer les troubles du sommeil
  • Ouvrir les pores de la peau et clarifier le teint
  • Assouplir les tissus et cartilages
  • De façon plus subjective, de « recentrer » les aspirations d’un individu et être davantage en phase avec soi-même

De nombreux spas et instituts pratiquent le massage ayurvédique en France. La durée d’une séance est d’environ 1heure.

Certains masseurs ont d’ailleurs reçus une formation spécifique ayurvédique, avec différents modules théoriques et pratiques (physiologie, anatomie, diététique, manipulations corporelles etc.)

Sachez enfin que si le massage ayurvédique se réalise sur l’ensemble du corps, il existe aussi d’autres formes, telles que l’Udvarthana, qui est une sorte de gommage fait de farine de pois chiche, idéal pour affiner sa silhouette, le Sino-Abhyanga qui consiste à placer des sachets d’herbes huileuses sur certaines parties du corps, le Kansu pour masser les pieds ou encore le Sirodhara, ce massage de la tête célèbre pour son filet d’huile chaude versé sur le front…

A vous de choisir !